La médecine intégrative avancée : Une solution d’avenir

Titulaire d’un doctorat en médecine, le docteur Nadia Abed-Garbin se spécialise dans la prise en charge et le traitement de la douleur en Espagne. Elle se forme alors à l’ozonothérapie jusqu’à devenir experte de cette méthode de soins aux champs d’actions multiples. C’est en 2016 que le médecin ouvre son propre cabinet spécialisé dans le traitement de la douleur et les soins anti-âge. Elle y pratique une approche novatrice et plus complète, la médecine intégrative avancée : une vision plus exhaustive que la médecine traditionnelle encore méconnue du grand public. Entretien.

Comment définiriez-vous la médecine intégrative au grand public ?

Cette discipline également connue sous le nom de médecine fonctionnelle ou intégrale attire de plus en plus l’attention des professionnels de la santé et des patients comme une réponse à la recherche de l’humanisation des soins médicaux.

Si l’on considère que les maladies physiques affectent la santé émotionnelle et mentale des personnes, de même que les complications psychologiques peuvent rendre le corps malade, cette spécialisation favorise le bien-être et la qualité de vie en équilibrant les différents aspects qui affectent le corps de l’individu.

Contrairement au traitement spécifique de la maladie comme cela se produit en médecine traditionnelle, la pratique intégrative se concentre sur le patient dans son ensemble, en identifiant divers facteurs, notamment physiologiques, psychologiques, nutritionnels et même sociaux, qui peuvent être améliorés pour assurer une pleine santé.

Cette intégration des soins génère des bénéfices non seulement pour les patients, qui constatent de meilleurs résultats mais aussi pour les professionnels de la santé, qui s’appuient sur des collègues d’autres spécialités pour améliorer leur relation avec les patients et les impliquer davantage dans le traitement.

L’ozone est le désinfectant le plus puissant connu aujourd’hui, avec l’avantage qu’il ne laisse pas de déchets toxiques car il se décompose en oxygène et en eau.

Pourquoi la médecine intégrative a-t-elle une approche différente de soins ?

Nous traitons le patient dans sa globalité, de son mode de vie à son rapport à son environnement. Je pense que si on arrive à agir de manière préventive, avant que la maladie n’emmène la personne à l’hôpital, on aura plus à faire pour améliorer la médecine.

La médecine intégrative représente le mouvement le plus important de la médecine depuis de nombreuses années. Et cela est le cas parce qu’il crée un modèle de travail et une approche différents, parce qu’il répond à des questions qui n’avaient pas d’options mais également car il maintient et englobe les bons faits du modèle précédent. Ce modèle découle des exigences des plus importants dans ce processus : les malades, les patients.

La médecine intégrative en tant que nouveau modèle a cherché ce que les patients, et en général les gens, ont demandé, que nous ayons une vision plus réelle et complète, qu’ils ne les considèrent pas comme des éléments fondamentalement corporels (chimie, génétique, physique…) mais en tant que personne dans son ensemble.

La médecine intégrative repose sur un tout autre rapport entre le patient et son médecin. Quelle est votre approche?

« Il faut ajouter de la vie aux années, pas des années à la vie » Notre mode de vie et condition nutritionnelle, ainsi que la génétique, sont directement liés à notre santé et notre bien-être. Notre cabinet intègre les thérapies les plus efficaces et les dernières avancées de la médecine, notamment préventive, génétique et anti-âge. La fusion coordonnée et supervisée de ces thérapies améliore considérablement l’impact positif que celles-ci auraient individuellement. La médecine intégrative ajoute d’autres techniques sûres et efficaces à la médecine conventionnelle, suivant le principe de prévention, et intègre les organes du corps dans une unité fonctionnelle, y compris l’esprit et l’environnement du patient.

Nous tendons à dialoguer avec un patient proactif qui participe à son processus d’amélioration ou de guérison. Notre objectif est non seulement de prévenir le vieillissement prématuré après avoir diagnostiqué ses causes mais également de provoquer une stimulation naturelle et une reconstruction des différents processus et systèmes métaboliques. Les thérapies visent à permettre de profiter de la vie avec santé et vitalité quelle que soit l’étape dans laquelle nous nous trouvons.

Le patient joue un rôle central dans cette approche de la médecine. Comment l’appréhendez-vous? 

Les patients qui utilisent la médecine intégrative doivent s’exprimer et communiquer leurs pensées et leurs besoins, leurs idées, leurs perceptions et leurs peurs ainsi que leurs actes victorieux. Construire des relations de confiance sincères n’est pas facile, surtout lorsqu’il y a des images qui nous rapprochent du seuil de vie/mort et dans de nombreux cas les propositions offertes par la médecine intégrative sont durement remises en cause à partir des protocoles froids d’une médecine qui se considère « strictement scientifique. Ce type de patient n’admettra aucune faille dans sa manière monolithique de voir, de penser et d’agir.

Comment se déroule une séance de cette discipline qui allie médecine conventionnelle et approches complémentaires?

La médecine intégrative se concentre sur la personne et non sur la maladie. Les médicaments et les traitements (alternatifs ou conventionnels) doivent être proposés en tenant compte de toutes les approches thérapeutiques et disciplines possibles, ainsi que de l’opinion du patient. Pour offrir un traitement plus personnalisé au patient, nous proposons l’union de professionnels de la santé de diverses spécialités, ce qui permet d’améliorer les résultats et de prévenir d’éventuels problèmes futurs. La maladie elle-même cesse d’être le point central et les soins sont centrés sur l’individu dans sa globalité.

Vous utilisez l’ozonothéraphie ( soins par l’ozone ) pour soigner vos patients. Quels sont les bienfaits de cette discipline ? Il est utile de se rappeler que nous ne pourrions pas survivre plus de sept minutes si nous sommes privés d’oxygène (O2), nous dépendons donc de ce gaz pour vivre. L’ozone (O3) est une forme d’oxygène très instable, il a donc une demi-vie très courte. L’O3 est lourd de manière négative, alors que les micro-organismes pathogènes ont une charge positive, de sorte que l’ozone leur est attirée en les détruisant presque immédiatement. Son pouvoir oxydant réduit en quelques secondes les parasites, les virus, les bactéries, les prions, les champignons, les moisissures, les spores et bien d’autres contaminants.

L’ozone est le désinfectant le plus puissant connu aujourd’hui, avec l’avantage qu’il ne laisse pas de déchets toxiques car il se décompose en oxygène et en eau. Lors du traitement par l’ozone, sa production d’antioxydants est multipliée par 600. Cet effet est directement lié à la médecine esthétique puisque lorsqu’il est appliqué, il est immédiatement perceptible sur la peau, et le résultat est que le patient rajeunit aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Le corps humain génère également de l’ozone. Les neutrophiles font partie du système immunitaire et génèrent de l’ozone pour tuer les agents pathogènes. Il s’agit de très petites cellules, mais elles sont très efficaces. Elles sont capables d’éliminer une bactérie en quelques secondes.

Les micro-organismes pathogènes et les cellules tumorales vivent dans des sols pauvres en oxygène, c’est-à-dire en milieu anaérobie. L’oxygène est mortel pour les parasites, les bactéries, les virus ou les tumeurs cancéreuses. C’est pourquoi il n’y a pas de cancer du cœur, car il est l’organe le plus riche en oxygène dans tout le corps et le cancer ne peut y survivre.

Lorsqu’une cellule n’a pas assez d’oxygène ou est incapable de l’utiliser pour l’énergie, elle commence à utiliser du sucre comme carburant, passant d’un mode aérobie à anaérobie. C’est ainsi que le cancer commence.

Les cellules saines, contrairement aux cellules cancéreuses, possèdent quatre enzymes qui les protègent de l’oxydation (glutathion réductase, glutathion peroxydase, superoxyde dismutase et catalase), appelées antioxydants endogènes, ce qui laisse les tumeurs sensibles à l’action oxydante de l’ozone, ainsi que les virus bactéries et parasites. En médecine, nous utilisons un mélange O2+ O3, appelé Medical Ozone, il s’agit d’un mélange d’oxygène et d’ozone avec une concentration comprise entre 1 et 100 microgrammes par millimètre.

Le médecin spécialiste détermine la concentration ainsi que la dose totale en fonction de l’indication clinique, de la pathologie et de l’état du patient.

Quels facteurs prenez-vous en compte pour soigner un patient?

Le pilier des soins basés sur la médecine intégrative est de savoir écouter. Enquêter sur tous les aspects de la vie du patient, comprendre ses problèmes et ses préoccupations, tenir compte de sa situation économique et identifier sa personnalité et son individualité est fondamental. Cela est essentiel pour pouvoir recommander les procédures les plus appropriées.

Avec tout cela, le patient crée une relation de proximité et de confiance avec les professionnels impliqués puisqu’il sait qu’ils partagent tous le même objectif : prendre soin de lui de la meilleure façon possible ! Cette humanisation de l’accompagnement médical est cruciale pour que les professionnels impliqués soient de véritables alliés du patient tout au long de son parcours, ce qui conditionne également sa fidélité. Au moment de la consultation, il est important de réaliser un protocole plus thérapeutique, quel que soit le domaine d’action. Les diagnostics sont plus longs et plus profonds, incitant le patient à mentionner quand les symptômes ont commencé, dans quelles situations ils apparaissent plus fréquemment et ce qui a été fait pour les réduire.

Quels sont les champs d’action de l’ozonothérapie?

Nous distinguons trois grands domaines d’application de l’ozone médical :

-La thérapie à l’ozone : pour améliorer les réponses du corps au processus naturel de vieillissement. Il s’agit d’un traitement anti-âge préventif qui stimule les systèmes antioxydants du corps, les systèmes de défenses de l’organisme, la qualité du sommeil et les performances physiques. Ce traitement stimule les défenses cellulaires grâce à son effet immunomodulateur. Ce dernier est tout indiqué pour les patients immunodéprimés puisqu’il module les réactions immunitaires exacerbées produites par les maladies auto-immunes.

L’ozone produit également un effet oxygénant qui améliore le métabolisme de l’oxygène et la libération de celui-ci par les globules rouges. Résultat : la fonction cellulaire est améliorée ainsi que la circulation sanguine en général. Cette molécule est également un puissant germicide à large spectre qui élimine les bactéries, virus et champignons.

Parmi les autres propriétés de l’ozone, des pouvoirs régénératifs qui sont utiles pour la cicatrisation des blessures, plaies et ulcères difficiles à guérir mais également pour les tissus articulaires. L’ozone peut être utilisé en médecine et chirurgie esthétique grâce à ses effets sur les radicaux libres et l’oxygénation.

Ce gaz régule le métabolisme en modulant les indicateurs initialement pathologiques vers des valeurs normales. Parmi ceux-ci, nous pouvons compter le glucose, la créatine, les triglycérides, l’hémoglobine et bien plus encore. L’ozonothérapie, grâce à son effet anti-inflammatoire et analgésique aide pour les soins de la douleur et peuvent soulager dans le cadre du traitement de la fibromyalgie, du mal de dos, foulures et déchirures musculaires, mal de dos, tendinites avec des infiltrations locales sous-cutanées de 10 à 30 minutes.

D’autres affections peuvent être soignées par ce soin telles que les artériopathies, le lymphodène, la fatigue chronique, les séquelles du diabète, l’asthme bronchique, le psoriasis, la dermatite atopique, l’acné ou la candidose récidivante.
L’ozone thérapeutique est un mélange d’oxygène et d’ozone qui peut être utilisé pour des soins esthétiques car il oxygène les tissus et améliore la microcirculation des capillaires. S’il est une piste de traitement intéressant, c’est parce que ce soin élimine les cellules mortes, prévient les imperfections, stimule la formation de vitamine D dans l’épiderme et ralentit considérablement le vieillissement cutané pour raffermir la peau. L’ozonothérapie est également efficace contre l’acné grâce à son pouvoir désinfectant qui agit sur les pores et élimine les bactéries. La peau est propre grâce à une meilleure oxygénation des tissus.

L’ozonothérapie a aussi une dimension esthétique. Comment ce soin sublime notre beauté? Comme expliqué précédemment, l’ozonothérapie peut également revêtir une dimension esthétique grâce aux effets antioxydants de l’ozone médical. Nous pouvons observer un effet lifting, une restauration et hydratation de la peau mais également une diminution de la cellulite et graisse localisée. Ce traitement diminue les symptômes de l’herpès, l’alopécie, les brûlures et peut effacer les cicatrices et le psoriasis.

You don't have permission to register