La sophrologie, une thérapie complémentaire contre le cancer

Le cancer fait peur , le mot lui-même fait peur …
Le cancer résulte de la multiplication anarchique de certaines cellules de l’organisme. Ces cellules prolifèrent d’abord localement, puis dans le tissu avoisinant, puis à distance où elles forment des métastases.

Le cancer est la première cause de mortalité pour les hommes, la seconde pour les femmes.
Les perspectives de guérison et de survie à long terme évoluent très favorablement pour nombre de cancers, mais les progrès sont inégaux et parfois très faibles. La maladie demeure une épreuve difficile pour les personnes touchées, tant au plan physique que psychologique. Elle est aussi, trop souvent, synonyme de ruptures dans la vie sociale et professionnelle.

L’ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE LA MALADIE EST UN BOULEVERSEMENT, UNE PERTE DE REPÈRES – UN GRAND NOMBRE DE QUESTIONS RETENTISSENT, PARMI ELLES :”COMMENT VAIS-JE M’EN SORTIR ?”
Les personnes souffrant de cancer appréhendent les traitements tels que la chimiothérapie, la radiothérapie, dont ils se plaignent souvent que ces derniers les rendent plus malades que la maladie. Aux effets physiologiques des traitements (nausées, maux de ventre, pertes des cheveux, fatigue…), s’ajoutent les bouleversements de la vie personnelle et sociale. Corps, mental et émotions sont durement sollicités.
La sophrologie, par des exercices de respiration, de détente musculaire et de visualisation positive , permet d’évacuer la tension, de diminuer la douleur que génèrent les traitements.
AVANT, PENDANT OU APRÈS TRAITEMENT, LA SOPHROLOGIE EST UNE ALLIÉE MAJEURE DANS L’ACCOMPAGNEMENT THÉRAPEUTIQUE DU CANCER.

Cette méthode psychocorporelle permet une meilleure gestion de la douleur, améliore le sommeil et permet de retrouver une estime de soi souvent malmenée par la maladie, en abordant les situations du quotidien les plus difficiles avec objectivité et sérénité.
Avant les séances de chimiothérapie ou de radiothérapie, vous serez accompagné pour vous libérer de vos tensions mais aussi pour vous préparer mentalement à la séance et la vivre en toute confiance.
Pendant la chimiothérapie, une longue séance vous aidera à prendre du recul et vivre ce moment plus sereinement. Après les traitements, deux séances sont dédiées au renforcement mental et à la gestion de la fatigue.
LES 2 SOLUTIONS NATURELLES COMPLÉMENTAIRES POUR VOUS ACCOMPAGNER FACE AU CANCER :
1- un programme nutritionnel :
Le premier moyen de tenir la maladie éloignée est d’adopter un régime alimentaire adapté. Car il ne suffit pas d’éviter le surpoids et l’obésité, dont on sait désormais que, en plus de provoquer des maladies cardiovasculaires et du diabète, ils favorisent la survenue des tumeurs cancéreuses
• Diminuer fortement votre consommation de sucres et de féculents
• Eviter de cuire à haute température car les graisses deviennent toxiques à haute température.
• Manger beaucoup de légumes, idéalement les légumes colorés et en particulier les légumes verts à feuilles ainsi que les crucifères, c’est-à-dire toutes les sortes de chou mais aussi les radis et le cresson, qui ont des propriétés intéressantes pour lutter contre le cancer.
• Augmenter vos apports d’acides gras oméga-3 et diminuer ceux d’oméga-6.
• Purifier votre organisme, en réduisant votre exposition aux toxines environnementales, comme les pesticides, les produits chimiques ménagers, les désodorisants d’ambiance, la pollution atmosphérique et les toxines des plastiques comme le bisphénol A ou les phtalates. En particulier, l’eau du robinet contient de nombreux résidus de produits chimiques, de médicaments (pilule contraceptive, paracétamol) et parfois des métaux lourds dans certaines régions (arsenic, plomb) qui augmentent le risque de cancer à terme.
• Optimiser votre niveau de vitamine D: La vitamine D se trouve dans les poissons gras, mais votre principale source d’approvisionnement est le contact direct des rayons du soleil sur votre peau.
2- une activité physique régulière :
• Toutes les études récentes montrent chez les personnes qui pratiquent régulièrement une activité sportive une réduction significative du risque de cancer.
• Si on est touché par la maladie et qu’on a les capacités de le faire, le sport devrait être pratiqué aussi pendant le traitement car il permet d’activer les mécanismes d’autophagie au sein de nos cellules ce qui permet la destruction des déchets qui encrassent l’organisme.
• Et après la maladie l’activité physique favorise la récupération de la forme physique, ce qui contribue à retrouver plus rapidement une bonne qualité de vie.
3- le programme émotionnel :
Le stress est reconnu comme un facteur, sinon déclenchant, du moins aggravant de la maladie en général et du cancer en particulier.
Pour diminuer vos émotions négatives qui risquent d’activer vos gènes favorisant le cancer. Le yoga, la prière, la sophrologie font partie des moyens de rétablir un équilibre intérieur propice. Si vous êtes déjà touché par la maladie, ces techniques peuvent vous aider à mieux la combattre.

Exercice
La respiration abdominale pour renforcer la combativité face à la maladie Allongé(e)dans votre lit, les points de contact sont ancrés sur le lit (arrière de la tête, le dos, le bassin, les jambes, les pieds). Fermez vos yeux. Prenez une profonde inspiration en gonflant lentement le ventre pour être plus détendu. Imaginez toutes les cellules saines du corps se démultiplier et croitre comme des petits soldats. Et expirez tout doucement en rentrant votre ventre , en imaginant détruire les cellules malignes. Continuez de respirer consciemment pendant 10 minutes Ensuite, visualiser le rétablissement. Cette projection renforce le système immunitaire. Les effets du traitement sont amplifiés et la combativité face à la maladie est renforcée.

Nawal Benyahya
sophrologue
benyahyanawal@gmail.com
Magazine Novembre