Rééducation uro-gynécologique, pour une douce reprise en forme

Accouchement, grossesse… Les causes de l’affaissement du périnée sont multiples et peuvent engendrer de nombreux problèmes physiques chez la femme. Madame Elbouali Rachida est une kinésithérapeute experte en rééducation uro-gynécologique, elle nous présente en détail les différents problèmes que la kinésithérapie peut résoudre et les méthodes de thérapie utilisées.

1. Qu’est-ce que le périnée ?

Faisant partie de l’anatomie du bassin de la femme, le périnée est un muscle sollicité pendant la grossesse et l’accouchement, ce qui peut entrainer :

  • Un périnée affaibli, et donc des problèmes d’incontinence urinaire, anale, des gaz non contrôlés et le prolapsus.
  • Un périnée distendu qui peut également mener à une perte de sensibilité lors du rapport sexuel.

Ces problèmes restent un tabou pour les femmes qui ont du mal à en parler après un accouchement, ou plus tardivement dans la vie.

2. Quel est le rôle de la kinésithérapie ?

En tant que kinésithérapeute spécialiste, nous allons prendre le temps de bien relever les symptômes de la patiente afin de déterminer le traitement adéquat. Nous prenons en charge toutes les situations en programmant des exercices spécifiques pour renforcer les muscles (rééducation périnéale manuelle par stimulation ou à base de biofeedback).

3. Pourquoi la rééducation périnéale ?

La rééducation périnéale évite le risque d’incontinence, le prolapsus et les problèmes sexuels, par le renforcement du périnée. La rééducation est prescrite à la maternité quel que soit le mode d’accouchement (césarienne, voix basse, épisiotomie), elle est conseillée après 6 à 8 semaines d’accouchement avec une moyenne de 10 séances selon le péri-néologue.

4. Quelles sont les différents exercices et méthodes de rééducation ?

Trois techniques de rééducation sont les plus utilisées :

  • La rééducation manuelle : consiste en une contraction volontaire répétée des muscles releveurs de l’anus avec sollicitation ou résistance par l’utilisation des doigts intra vaginaux du thérapeute.
  • L’électrostimulation : consiste en la stimulation des muscles du périnée via une sonde vaginale, ce qui entraîne leur contraction passive.
  • Le biofeedback : Il permet d’améliorer la prise de conscience du fonctionnement périnéal, à travers une sonde vaginale associée à un signal sonore ou visuel matérialisant la contraction et le relâchement.

Nous conseillons aussi nos patientes de pratiquer un ensemble d’exercice à la maison, notamment pour apprendre à verrouiller le périnée.

Maya – Cabinet de kinésithérapie à Hay Salam, Agadir

Elbouali Rachida Kinésithérapeute

Spécialiste en rééducation uro-gynécologie et amincissement

Instagram : @cabinet_maya_kinesitherapie

Téléphone : 0611467339