medecine-esthetique-la-petite-histoire-du-botox

Médecine esthétique : La petite histoire du Botox

Le Botox a crée un véritable succès dans la médecine esthétique sachant que son utilisation au début n’était qu’une simple coincidence.

Ce produit agit au lissage des rides dans la période de 2 à 10 jours selon la décontraction du muscle.

Les injections au Botox ne rentrent pas dans la chirurgie esthétique. C’est une forme de traitements qui fait partie de la chirurgie plastique, dermatologique et ophtalmologique.

Quelles sont les zones à traiter ?

On peut injecter du botox généralement sur le visage, sur des rides fines verticales au niveau des lèvres ou sur les plis qui se trouve sur le menton ou sur les plissures du nez.

L’effet des injections commence à diminuer après 4 mois. Il faut donc penser à renouveler la séance. 3 séances vous offrent des résultats qui durent pendant 6 à 7 mois voire même plus longs.

Le principe consiste à faire perdre l’envie de froncer les zones qui ont formé des rides avec le temps. C’est une sorte de paralysies musculaires et non de destruction.

Quand est ce qu’on peut commencer des injections au Botox ?

Au moment ou les rides du haut du visage commencent à se former et se révèlent clairement. Le médecin commence par traiter ces zones par de très faibles doses car chaque personne réagit différemment à ce produit.

Le Botox capillaire

Il existe également le Botox capillaire sans aucune trace de toxine. C’est juste une appellation qui montre que ce soin redonne une vitalité et une jeunesse aux cheveux abimés.

C’est une méthode qui associe la kératine à l’acide hyaluronique. C’est juste un soin brésilien.

Mag Février