Laisser pleurer bébé

Pleurs du bébé : faut-il le laisser pleurer ?

Zahra Bouchibti est conseillère en allaitement maternel. Passionnée par son métier, Zahra accompagne les futures et jeunes maman dans leur grossesse et les premiers mois de maternité. Cet experte en puériculture nous parle des pleurs du bébé, vaste sujet sur lequel elle apporte des éléments.

Faut-il laisser pleurer ou non son bébé quand on le met au lit ? C’est sans doute LA première question à laquelle sont confrontés les parents. Vous savez sûrement qu’il est important pour le réconfort de l’enfant qu’il soit tenu dans les bras, mais vous avez sans doute entendu des personnes de votre entourage ou parfois votre pédiatre vous dire le contraire: « Ghadi y wellef lidine » ou encore « Ghir lfchouch hada ».

Il est courant de penser qu’il faut « laisser pleurer » un bébé, qu’il faut prendre sur soi, et le laisser se calmer, car « ca ne le lui fera pas de mal ! » vous diront-ils.

Je reçois souvent des messages de mamans qui ne savent pas quelle réponse apporter aux pleurs incessants de leurs bébés. Imaginez, en tant qu’adulte, avoir un sentiment de frustration, ou d’être blessé : ne préfériez-vous pas être entouré, réconforté et consolé ? Il en est de même pour le bébé qui pleure : ne le laissé pas seul. Le bien-être et la sécurité d’être enlacé dans vos bras est un sentiment unique. Vous trouverez sans aucun doute les bons gestes pour calmer son inquiétude et diminuer ses angoisses.

Laisser un bébé pleurer sans le réconforter peut-être dangereux pour sa santé physique et mentale. Les détracteurs de cette méthode répondront sans cesse que « le bébé s’habitue », et que ses pleurs s’atténueront. Alors oui, effectivement, le bébé pleurera moins, mais savez-vous pourquoi? Il aura compris que même s’il pleure et réclame votre présence, personne ne viendra vers lui. N’écoutez pas les personnes qui vous conseillent de laisser pleurer votre bébé. Des études ont montré qu’une présence affective plus grande des parents auprès de leurs bébés en font des personnes moins anxieuses et en meilleure santé mentale.

Soyez à l’écoute des besoins de votre bébé et répondez à ses demandes. Votre présence affective aura un impact positif sur sa santé mentale et fera de lui un adulte plus confiant.

On ne peut pas «  gâter » un bébé : s’il exprime un besoin par des pleurs, ça n’est pas forcément un caprice. Un bébé bercé ou réconforté ne prendra pas de mauvaises habitudes, bien au contraire, il construit sa sécurité intérieure. Ce besoin est aussi important que celui de téter ou d’être tenu au chaud.

Si bébé ne cesse de pleurer même quand il est dans vos bras, gardez-le près de vous, et réjouissez-vous d’être présente pour répondre à ses besoins. Il est important de lui apporter du réconfort : le bercer, chanter pour lui, vous promener…

Si vous allaitez, lui donner le sein constitue un bon moyen de le rassurer, car le contact peau à peau est une bonne façon de lui apporter ce sentiment de sécurité qu’il recherche. Ne vous inquiétez pas de trop le nourrir: le sein est aussi un vecteur de chaleur et de contact: un lien magique, dont le pouvoir ne durera pas longtemps, alors profitez en tant que vous le pouvez!

popup mag 2020 mai
You don't have permission to register