les-6-formes-de-prediabete-a-reconnaitre

Les 6 formes de prédiabète à reconnaître

Il existe six sous-types distincts de prédiabète, selon une nouvelle étude publiée récemment dans Nature Médecine (www.nature.com). On les repère lors du développement de la maladie, le risque de diabète et l’association de pathologies secondaires.

Le professeur Hans-Ulrich Häring, qui est à l’origine de cette étude explique : « Pour les personnes atteintes de prédiabète, il n’a pas été possible jusqu’à présent de prédire si elles développeraient un diabète et seraient à risque de complications graves telles qu’une insuffisance rénale, ou si elles n’auraient qu’une forme inoffensive avec une glycémie légèrement plus élevée mais sans risque significatif ».

En se basant sur l’analyse des caractéristiques physiologiques de près de 899 personnes volontaires qui ont passé des examens médicaux durant près de 25 ans, le professeur Hans-Ulrich Häring et son équipe de médecins allemands de l’hôpital universitaire de Tübingen, en collaboration avec deux centres de recherche spécialisés en diabétologie, ont essayé de définir les différentes phases prédiabétiques. Ils ont ainsi, pris en considération la glycémie, la graisse hépatique, la distribution des graisses corporelles, les taux de lipides sanguins et le risque génétique.

Et ils ont finalement pu identifier six sous-types de prédiabète. Les groupes 1 et 2 correspondent à des personnes minces sans problème d’insuline. Le groupe 3 rassemble des patients qui ne sont pas en surpoids mais qui ne sécrètent pas suffisamment d’insuline. Le groupe 4 regroupe des personnes en surpoids mais dont le métabolisme est relativement sain. Le groupe 5 comprend des individus considérés comme obèse et dont le taux de graisse autour du foie est élevé (stéatose hépatique prononcée). Enfin, le groupe 6 correspond aux personnes souffrant d’obésité et dont le taux de graisse viscéral est important.

Concrètement, les chercheurs en ont concluent que les groupes 1, 2 et 4 sont caractérisés par un faible risque de diabète alors que les trois autres groupes le 3, 5 et 6 sont associés à un risque imminent de diabète.

Le diabète est une maladie chronique, qui non traitée engendre de nombreuses complications plus ou moins graves. On estime à plus de 2 millions de personnes atteintes au Maroc, avec comme causes principales du diabète : le surpoids, la mauvaise alimentation et l’inactivité physique.

Mag Février