voici-pourquoi-les-boucliers-faciaux-ne-sont-pas-une-alternative-sure-aux-masques-en-tissu

Voici pourquoi les boucliers faciaux ne sont pas une alternative sûre aux masques en tissu

Bien que les bavettes soient l’une des principales recommandations pour prévenir la transmission du virus COVID-19, certaines personnes se tournent vers les boucliers faciaux en plastique pour se protéger car ils peuvent être plus confortables. Cependant, les experts médicaux affirment qu’un bouclier facial en plastique n’offre pas une protection adéquate contre le COVID-19 lorsqu’il est utilisé seul. Les experts recommandent plutôt que les visières en plastique ne soient utilisées qu’en complément des protections faciales en tissu, et non pas à leur place.

Une nouvelle étude a révélé que si les boucliers faciaux bloquaient effectivement le mouvement initial vers l’avant d’une simulation de toux ou d’éternuement, les gouttelettes expulsées pouvaient toujours se déplacer autour de la visière et se répandre sur une grande surface dans un environnement. Il y a maintenant de plus en plus de preuves que les aérosols en suspension dans l’air qui transportent le coronavirus peuvent jouer un rôle majeur dans la propagation de COVID-19. L’Organisation Mondiale de la Santé ne considère pas que Covid-19 est une maladie aéroportée, mais de nombreux scientifiques pensent maintenant que c’est le cas.

Magazine Novembre