Gluten

GLUTEN dis-moi qui tu es !

C’est un peu la star… ou plutôt l’ennemi nutritionnel du moment. Mais pourquoi au juste ? On teste nos connaissances avec un vrai-faux, histoire d’être incollable sur le sujet !

1. Le gluten est une protéine : vrai

Les grains de céréales contiennent du sucre (l’amidon) et différentes protéines. Le gluten est un mélange de protéines présent dans le blé (et ses différentes variétés: épeautre, froment, kamut), le seigle, l’orge et l’avoine (dans une moindre mesure cependant).

2. Il y a du gluten partout: vrai

On trouve le gluten dans tous les aliments à base de farine de blé : pain, pâtes, biscuits, quiche, pizza, etc. Mais pas seulement ! Soupes en brique, sauces, charcuterie industrielle, bonbons, desserts lactés, viandes et poissons en conserve, pâtes à tartiner, poissons panés et même certaines bières… Le gluten se cache aussi dans de nombreux produits industriels où il est utilisé pour ses propriétés liantes et épaississantes.

3. Le problème, c’est le blé moderne : vrai

C’est en effet l’hypothèse de nombreux scientifiques, le Professeur Jean Seignalet (l’auteur du régime hypotoxique) étant l’un des premiers à avoir soulevé le problème. Pour avoir un rendement plus important, il faut un produit plus résistant, plus généreux et pour y arriver le blé actuel a subit de multiples manipulations génétiques.

Résultat : nous n’aurions peut-être pas tous les enzymes digestifs nécessaires à la bonne digestion de ce blé muté. Et ce avec, des effets plus ou moins délétères sur la santé.

4. Intolérant et allergique, c’est la même chose : faux

Les mécanismes immunitaires sont différents. En cas d’allergie, le système immunitaire produit des anticorps spécifiques en présence de l’allergène, en l’occurrence le blé. En découle une réaction immédiate : urticaire, asthme voire même un choc anaphylactique. L’intolérance au gluten ou maladie coeliaque évolue, quant à elle, plus discrètement. Chez les personnes génétiquement prédisposées, le gluten provoque une réaction inflammatoire au niveau de l’intestin grêle, dont la paroi est petit à petit grignotée. Conséquence : les nutriments ne sont plus correctement assimilés, ce qui peut entraîner des symptômes aussi divers que des douleurs abdominales, diarrhées, constipation, maux de tête, douleurs musculaires ou articulaires, fatigue chronique, trouble ORL, et à terme, des maladies plus graves.

5. Sensible au gluten, ça existe : vrai

Un troisième trouble lié au gluten est reconnu depuis peu : la sensibilité au gluten non-coeliaque (SGNC), qui toucherait 6% de la population. La personne présente les symptômes semblables à ceux de la maladie coeliaque mais les tests sont négatifs et il n’y a pas d’altération de la membrane intestinale. De fait, il y a encore beaucoup d’inconnues autour de cette sensibilité au gluten. On ne connaît pas exactement les mécanismes à l’origine de cette hypersensibilité. Plusieurs pistes sont étudiées, d’autant que les personnes hypersensibles au gluten ne forment pas un groupe homogène. Les symptômes peuvent être uniquement digestifs, mais aussi extradigestifs. Il est important de faire différents examens pour écarter la maladie coeliaque. En fonction des résultats, le médecin pourra orienter vers une éviction totale du gluten ou simplement sa limitation.

6. Le sans gluten, un effet de mode de plus : vrai et faux

Il y a des personnes qui souffrent, et pour elles les produits sans gluten sont essentiels voire vitaux. Les industriels se sont en effet emparés de la tendance, avec succès : entre 2009 et 2013, le chiffre d’affaires global du sans gluten a été multiplié par trois. Cette tendance a cependant ceci de positif : nous faire prendre conscience des travers de notre alimentation actuelle, à commencer par l’agriculture intensive, la transformation des aliments, les additifs. Mais aussi l’omniprésence de la farine blanche qui fait grimper notre consommation quotidienne de gluten. Le blé contient également des Fodmaps, un type de glucides ayant la particularité de fermenter dans les intestins et pouvant entraîner, chez les personnes sensibles, flatulences, ballonnements, douleurs intestinales.

popup mag 2020 mai
You don't have permission to register